En ce mois de décembre, nous identifions notamment plusieurs projets qui illustrent comment des artistes se saisissent de la contrainte sanitaire et de l’explosion du numérique pour créer de nouvelles formes de rencontres avec les publics.

« Splendid’s » de Jean Genet, par Arthur Nauzyciel – création sur Zoom

En mars 2020, les frontières sont fermées. Le confinement rend pour longtemps la circulation des œuvres et des artistes impossible. Durement touchés par ses conséquences aux États-Unis et sans perspective, les acteurs de Splendid’s font un lien entre leur situation et celle de la pièce : enfermement, menace extérieure, solitude. Afin d’échapper à un réel qui les oppresse, les acteurs, qui, comme les gangsters de la pièce s’inventent une autre vie pour tromper l’attente, décident de se retrouver sur Zoom, une plateforme de vidéo-conférence, et de se redire ensemble le texte de Genet. Pendant 2 mois, avec Arthur Nauzyciel, ils vont travailler et adapter le spectacle à ce nouvel outil. 8 acteurs, depuis chez eux, entre les États-Unis et la France, rejouent cette partition sensible qui résonne intimement pour chacun, le temps de la retransmission les réunissant à nouveau, déjouant ainsi l’astreinte et l’éloignement.

Découvrez cette performance les 17, 18 et 19 novembre, sur votre ordinateur (gratuit et accessible en ligne uniquement à l’heure des e-représentations), en visitant le site du Théâtre National de Bretagne.

Un article du Monde (16.11.2020) : Avec « Splendid’s », Arthur Nauzyciel célèbre les noces de Zoom et du théâtre.

Danse : Marion Barbeau et Simon Le Borgne, les aimants de l’opéra

Un article du Monde (28.11.2020) : Couple à la vie, les danseurs de l’Opéra national de Paris ont créé leur propre compagnie parallèle en 2018 et commencent à attirer les regards de cinéastes. (Photographie : Les danseurs Marion Barbeau et Simon Le Borgne, à Paris, le 27 novembre à l’Opéra Garnier. Jérôme Bonnet pour Le Monde).

Le couple était à l’affiche de Exposure, de Sidi Larbi Cherkaoui, créé le 13 novembre sur Facebook Live et visible bientôt sur France Télévisions.

Découvrez le compte Instagram de la compagnie Alt.Take fondée par Marion Barbeau et Simon Le Borgne.

Marion Siefert / Jeanne Dark sur Instagram

jeanne_dark, c’est le pseudo Instagram que s’est choisi Jeanne, une adolescente de seize ans issue d’une famille catholique, qui vit dans une banlieue pavillonnaire d’Orléans. Depuis quelques mois, elle subit les railleries de ses camarades sur sa virginité. Un soir, alors qu’elle est seule dans sa chambre, elle décide de ne plus se taire et prend la parole en direct sur Instagram.

Coréalisation La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers ; Festival d’Automne à Paris.

Écoutez l’émission Tous en scène par Aurélie Charon sur France Culture : Instagram, nouvelle scène de théâtre (17.10.2020).

Et aussi…

http://www.tmnlab.com/wp-content/uploads/2020/12/4ef4a90_617391579-jjj09633-1024x820.jpghttp://www.tmnlab.com/wp-content/uploads/2020/12/4ef4a90_617391579-jjj09633-150x150.jpgClément CoustenobleVeilleAccessibilité,Applications et dispositifs mobiles,CM et Réseaux sociaux,Collaborations avec les artistes,Diffusion,Innovation,Médiation,Relations avec les publicsEn ce mois de décembre, nous identifions notamment plusieurs projets qui illustrent comment des artistes se saisissent de la contrainte sanitaire et de l'explosion du numérique pour créer de nouvelles formes de rencontres avec les publics. 'Splendid's' de Jean Genet, par Arthur Nauzyciel - création sur Zoom En mars 2020, les...le laboratoire Théâtres & Médiations Numériques