Le projet

Communauté réunissant plus de 800 professionnel.le.s de lieux de spectacle vivant, le TMNlab / laboratoire Théâtres & Médiations Numériques est un espace de ressources et d’échanges pour penser nos métiers et institutions dans une époque transformée par le numérique.

En croisant les regards de ceux qui œuvrent dans les lieux – direction, métiers de la communication, des relations avec les publics, de la médiation -, mais aussi d’artistes, de chercheur.se.s, de partenaires ou d’acteurs d’un numérique sensible, responsable et citoyen ; le TMNlab offre un panorama unique en France de ressources ouvertes croisant médiation, organisation, spectacle vivant et numérique. La communauté permet à ses membres de développer leur pratique au travers de rencontres professionnelles, d’ateliers, de groupes de travail et la publication de contenus inédits.

En 2016 puis en 2021, le TMNlab commandite et dirige l’État des lieux du numérique dans le spectacle vivant.
Cette enquête d’une ampleur inédite permet d’orienter les actions du réseau, notamment à travers 9 données clés.

Histoire

Anne Le Gall et Sébastien Daniel, rejoints par Julia Passot, posent durant l’été 2013 la première pierre du projet collaboratif TMNlab / Laboratoire Théâtres & Médiations numériques pour valoriser et dynamiser les pratiques professionnelles de la communication et de la médiation numérique dans les théâtres. Dès l’automne, ils forment un groupe de cofondateurs avec Chrystel Folcher Bouby, Ghislain Coumes, Léopoldine Leydier, Séverine Bouisset et Héloïse Lecomte qui deviendront les administrateurs de l’association quand elle est officiellement créée en décembre 2014. Dès lors, toute personne souhaitant activement contribuer au TMNlab peut devenir adhérente et avoir une voix dans le développement de l’association.

Objet et statut

L’association TMNlab a pour objet de constituer et animer un réseau de professionnels de la communication, de la médiation et des relations avec les publics du spectacle vivant pour :

  • favoriser, interroger et développer l’utilisation des outils numériques, existants et à venir, en communication et médiation pour les théâtres et plus largement les lieux de spectacle vivant ;
  • faciliter l’échange et la coopération entre professionnels en France et à l’étranger ;
  • donner de la visibilité, promouvoir et faire reconnaître les pratiques professionnelles innovantes.

Et ce, à travers la création d’un espace collaboratif numérique, l’organisation d’événements et tous les autres moyens et activités susceptibles de concourir à la réalisation de son objet social.

L’association n’a pas vocation à favoriser l’utilisation du numérique par les artistes mais bien par les structures (communication, relations publiques, médiation…) en aval de la création artistique.
Théâtre est donc entendu comme l’espace, le lieu et non la discipline artistique.

Lire : Statuts de l’associationRèglement intérieur de l’association

Postulat de départ

La révolution numérique est en marche. Tendance de fond, voire changement de civilisation pour certains sociologues, elle touche tous les secteurs, tous les métiers. Cette mutation interroge, fragilise, crée autant de ruptures que de nouvelles synergies. Les théâtres n’échappent pas à ce bouleversement, en témoigne les nombreuses rencontres professionnelles autour de ces questions ou la labellisation « French Tech Culture » du territoire Avignon-Provence. Notre angle de vue, en tant que communauté de professionnels, se démarque, car il est issu du terrain exclusivement. Nous tentons d’accompagner la mutation de nos métiers et de nos maisons de l’intérieur. Ne pas freiner, regarder en conscience, et expérimenter.

Le rapport au temps et à l’espace, la relation aux autres, l’accès à la connaissance, la construction du savoir, la diffusion et le partage de l’information… Tous nos anciens repères volent en éclats. Il devient alors urgent de repenser les processus de médiation et de débrider la créativité pour amorcer des pratiques innovantes.

Cependant, la réalité du terrain est complexe : si le territoire français est maillé de façon assez dense par les théâtres, chaque lieu est assez isolé dans ses pratiques. Ces mêmes professionnels, confrontés à des enjeux nouveaux et laissés sans retour d’expérience, se trouvent parfois démunis face à des problématiques qui dépassent la question du savoir-faire mais posent un souci de fond, qui a largement émergé lors de nos rencontres durant le festival : l’appropriation d’une culture numérique.

Alors que le TMNlab est un espace de partage de bonnes pratiques, une bouffée d’air, une possibilité de prendre du recul sur son travail, un espace virtuel et réel de rencontre entre professionnels, il devient donc aussi un outil pour penser plus largement la place des théâtres dans une société en réseau, dans un territoire dit « intelligent » (émergence des smart cities), dans une époque où les pratiques culturelles ont été profondément modifiées. Penser le théâtre de demain sans rompre avec celui d’aujourd’hui. Connecter les citoyens autour d’un lieu culturel repensé sans perdre les publics peu renouvelés mais fidèles des théâtres.

Du Havre à Lyon, de Cavaillon à Strasbourg, de la Creuse à Paris… les lieux s’emparent chacun à sa manière de la question. Les projets sont nombreux : exceptionnels (développement d’une visite virtuelle en Oculus Rift à Sète) ou accessibles à tous (café numérique d’Alençon), nouveaux outils de documentation et de médiation (logiciel open source « Rekall » à Valenciennes) ou réinterrogation même de la notion de lieu théâtral (prémices d’un théâtre tiers lieu à Cognac)… Nous poursuivons notre travail d’identification et de valorisation des initiatives innovantes, où qu’elles éclosent. À tâtons pour le moment, à travers une étude plus solide très prochainement.

Le champ des possibles est encore insoupçonnable.
Rejoignez-nous pour l’explorer avec nous.

Tribune initialement publiée par l’équipe du TMNlab dans la revue i/o en juillet 2015
Lire sur le site i/O

Quelques articles sur l’association