Nous suivions cette initiative du réseau et prestataire mutualiste Artishoc depuis son démarrage. Une approche intéressante (expérimentation, sondage, tour de France des lieux culturels) pour ouvrir une réflexion profonde sur nos relations aux publics et nos outils (données, fidélisation, politique tarifaire…).

150 LIEUX CULTURELS DESSINENT LES ALTERNATIVES À L’UBÉRISATION ET À LA VERTICALISATION DU SECTEUR

Télécharger : http://artishoc.fr/pdf/livreblanc_relationauxpublicsconnect%C3%A9%28e%29s.pdf

Extrait de la présentation :

Voici donc ce livre blanc, carnet de bord d’un secteur en mouvement où nous essayons de présenter le plus simplement ce que nous constatons de l’évolution des pratiques des spectateurs. Nous essaierons de montrer pourquoi les outils utilisés pour capter, développer et fidéliser les publics sont inadaptés et plus encore, pourquoi les pratiques des acteurs institutionnels ne sont pas toujours appropriées à des comportement nouveaux de publics. Nous verrons en quoi, à l’heure de la donnée personnelle concernant les publics et d’un nouveau jeu d’acteurs émergents sur ce secteur, cette question de billetterie n’est pas une question de quincaillerie mais un enjeu politique majeur, de défense de la pluralité des productions et des pratiques notamment. Nous verrons quelle conduite de changement peut être mise en place au sein des structures pour répondre à ces questions ou comment un outil en soit n’est pas une solution pour faire venir de nouveaux spectateurs. Nous parlons bien de conduite de changement. Nous verrons enfin quelles alternatives nous ont été proposées durant ce tour de France et quelles sont celles que nous avons vu émerger.Sourced through Scoop.it from: medium.com