Les Rencontres TMNlab #20 : Publics en ligne, publics en soi

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 1 février 2021
9h45 - 17h00

Catégories


Produire, soutenir la création, diffuser, démocratiser l’accès à la culture, favoriser la pratique amateur, entretenir le lien avec les publics… Les missions des lieux de spectacles vivants sont plurielles et se déploient entre leurs propres murs comme hors-les-murs. Mais qu’en est-il de ce troisième espace nommé Internet ?

Régulièrement, la question de la transition numérique dans le secteur des arts vivants se résume à la captation des œuvres pour une diffusion en ligne. Ce raccourci se solde par un récurrent débat éthique ou esthétique autour de la représentation. Il traduit surtout la méconnaissance des enjeux du numérique et de ses possibles vis-à-vis de nos missions de service public. Or pendant ce temps, sur Internet un public s’accroît. Un public créateur parfois, explorateur assurément. Un public qui parfois fréquente les institutions « IRL », parfois non.

Et voilà que la crise sanitaire a rebattu les cartes. Récemment, la première étude officielle sur les pratiques culturelles des Français pendant le premier confinement révélait une réduction des écarts sociaux et générationnels et l’exploration de nouveaux usages numériques par les seniors et les classes populaires.
Ainsi, en l’absence de présentiel, il n’est plus question d’ignorer ces publics en ligne – parmi lesquels les spectateurs fidèles de nos lieux. Ils incarnent dorénavant des publics en soi. La recherche en témoigne : les pratiques culturelles en ligne sont d’une grande richesse et constituent un versant qui échappe souvent aux professionnels que nous sommes. Pourtant, les artistes eux-mêmes s’en saisissent et inventent en même temps qu’ils investissent un nouvel espace de création.

En d’autres termes ; il ne s’agit pas d’être pour ou contre la transition numérique mais de l’appréhender au rythme des publics, dont les usages culturels se recomposent. Pour intégrer ces mutations à nos projets d’établissements selon nos propres conditions éthiques.

Comment repenser les missions de nos établissements qui déjà font plus avec moins ? Pourquoi nous adresser à ces publics, non plus avec pour unique ambition de les acheminer dans nos lieux le temps d’une représentation, mais en leur donnant les moyens d’une relation augmentée à l’œuvre ? Alors que le confinement abolit les frontières des lieux de spectacles vivants ; quels intérêts trouveront nos institutions à s’intégrer dans un territoire qui n’est plus seulement géographique mais numérique ? Dès lors, comment redéployer nos missions de diffusion, production, médiation en ligne ; et évaluer leur réception, leur impact ?

9h45 – Introduction

Découvrez dès maintenant la retranscription du propos introductif de la chercheuse Marion Denizot dans la rubrique « Paroles de pros« . Ce texte fait notamment le lien avec son article Services numériques à destination des publics des théâtres cosigné avec Christine Petr et publié en février 2017 dans la revue Culture et Recherche n° 134 – Les publics in situ et en ligne.

10h – #1 – Comprendre les comportements culturels en ligne (paroles de chercheurs)

Quels sont les usages, les comportements en ligne ? Pourquoi et comment les appréhender ? Comment définir les communautés en ligne, identifier les pratiques ? Comment le numérique transforme-t-il le rôle des publics, auparavant récepteur et désormais co-créateur ou remixeur, marqué par l’explosion de la pratique amateur ? Comment penser une relation augmentée à l’œuvre ?

Avec la participation de :

  • Anne Jonchery, chargée d’études au Département des études de la prospective et des statistiques, Ministère de la Culture
  • Bérengère Voisin et Aurélie Mouton Rezzouk, chercheuses, Université Paris 3 et Paris 8
  • Martial Poirson, professeur en Arts du spectacle vivant et Arts de la scène, Université Paris 8
  • Natacha Seweryn, chercheuse et Directrice de la programmation du Festival de Bordeaux (intervention enregistrée)

11h30 – #2 – Artistes : quels chemins de création dans les territoires numériques ?

Comment les artistes investissent-ils les territoires numériques, en termes de diffusion, de médiation ou dans leur travail de recherche et création ? Quels espaces de rencontre possibles avec les publics ? Comment les lieux peuvent-ils accompagner et participer à ces expérimentations ?

Avec la participation de :

  • Marine Brutti, co-directrice du Ballet national de Marseille et cofondatrice du collectif (La) Horde
  • Thomas Jolly, directeur du Centre Dramatique National Le Quai d’Angers et directeur de la compagnie La Piccola Familia
  • Arthur Nauzyciel, directeur du théâtre national de Bretagne (sous réserve)
  • Benjamin Lazar, directeur de la compagnie Théâtre de l’incrédule (sous réserve)
  • Marion Siefert (sous réserve)
  • Joëlle Gayot, journaliste

14h – #3 – Une politique culturelle qui considère les publics en ligne

Comment une politique culturelle se recompose-t-elle vis-à-vis des nouveaux usages numériques ? Comment inclut-elle les publics en ligne : quelle place pour la création et pour la médiation ? Quelle dynamique entre le Ministère et les institutions pour concevoir cette politique culturelle numérique ? Et avec quels moyens ?

Avec la participation de :

  • Nicolas Orsini, chef du département de l’innovation numérique du Ministère de la Culture
  • Stelio Tzonis et Dimitri Krassoulia-Vronsky, auteurs du rapport Numérique et spectacle vivant : une nouvelle scène à investir
  • Florent Facq, Pass Culture, dispositif porté par le Ministère de la Culture (intervention enregistrée)
  • Joris Mathieu, directeur du Théâtre Nouvelle Génération

15h30 – #4 – Les institutions : relais des territoires numériques ?

Produire, soutenir la création, diffuser, démocratiser l’accès à la culture, favoriser la pratique amateur, entretenir le lien avec les publics… Comment les institutions recomposent leurs missions dans un territoire hybridé ?

Avec la participation de :

  • Stéphane Jouan, directeur du théâtre de l’Avant Scène, Cognac
  • Marie Le Cam, administratrice du FGO Barbara et des Trois Baudets, Paris
  • Dominique Roland, directeur du CDA et Directeur artistique de la Biennale Internationale des arts numériques d’Enghien-les-Bains
  • Françoise Fernandes, Directrice mécénat littérature et musée à la Fondation Orange
  • Stéphanie Aubin, directrice de la Maison des Métallos, Paris

Inscription indispensable.
Vous aurez accès à la réservation quand vous serez connecté à votre profil.

MODALITÉS D’ACCES
1) L’accès au rencontre – comme l’inscription sur tmnlab.com – est avant tout réservé aux professionnels travaillant dans des théâtres et lieux de spectacle vivant.
2) Les membres adhérents bénéficient de la gratuité et d’une priorité de réservation.
3) L’inscription est nominative et individuelle. Si vous souhaitez venir à plusieurs, chacun.e doit s’inscrire nominativement.
4) S’il reste des places, nous permettons à des personnes hors réseau d’y participer. Pour vous inscrire en liste d’attente, merci de cliquer ici. Aucune demande par email ne sera prise en compte.

Réservations

Les réservations sont closes pour cet évènement.

Catégories :