En mai 2013, alors responsable de la communication du Théâtre du Rond-Point, j’ai organisé un live de la présentation de saison. Fruit de mon expérience de participante à des live-tweet (ou LT) mais aussi de coordinatrice (celui-ci était le troisième), j’ai conçu un événement en ligne qui dépassait le LT traditionnel. Il tournait autour d’une diffusion en direct sur Dailymotion et de la publication sur un Tumblr de nombreux contenus créés pour l’occasion, en amont (Dailymotion, Ventscontraires.net, ressources du théâtre…) et en live (Instagram, GiBoom).

Bilan ? Je vous donne les astuces qui vous permettrons de faire de votre live tweet une véritable valeur ajoutée à votre soirée, et les contre-temps expérimentés, histoire de vous les éviter. Article initialement publié sur mon blog.
Rappel de la série Le live tweet en questions :

1 – Prévoir une zone dédiée ou Tweet Seats

L’utilisation de smartphone dans une salle obscure… cela relève quasiment de l’oxymore. Si vous invitez des personnes pour live tweeter, positionnez les de préférence ensemble et de façon judicieuse pour impacter le moins possible les autres spectateurs.

Évidemment, si une spectatrice s’assoit de force dans votre zone réservée et “enguirlande” vos invités, vous atteignez les limites de cette recommandation.

2 – Se positionner près de la scène

tumblr_inline_mmwsx4SctN1qz4rgp
Photo prise par @Chrystelou en salle.
Photo prise depuis notre poste de travail en hauteur.
Photo prise depuis notre poste de travail en hauteur.

Votre live tweet sera plus impactant et mieux réutilisable si vous diffusez de l’image prise en direct : photo, vidéo… Pour cela, les smartphones et tablettes n’étant pas muni d’objectif longue distance, il faut être dans les premiers rangs, voir en coulisse.

Nous avions installé notre poste de travail dans une niche en hauteur, proche de la scène et de la salle pour tout raconter, suffisamment loin pour ne pas gêner avec notre ordinateur et nos équipements mobiles, mais trop pour être en mesure de prendre des photos autres que d’ambiance.

Nous étions 2 au poste de travail : c’était tout à fait nécessaire pour coordonner d’une part la mise en ligne en temps réel des contenus pré-programmés, pour relater d’autre part le direct et interagir avec les participants. Mais il aurait fallu une troisième personne munie d’un mobile et située en bord de scène pour compléter idéalement notre diffusion de contenu.

Heureusement, les spectateurs ne se sont pas privés de partager leur création pour alimenter en image ce LT.

3 – Rédiger et pré-programmer la conduite du live

Un simple live tweet est souvent frustrant. Les commentaires et citations, limités à 140 caractères, peuvent laisser les internautes sur leur faim. Lorsque cela s’y prête, il faut préparer une conduite en amont pour enrichir votre live de contenus plus approfondis, sans perdre de temps le jour J sur le suivi du direct.

Pour une soirée telle que la présentation de saison, nous nous sommes basés sur la conduite texte et logistique de la soirée. Nous avons, en suivant son timing, pré-publié (sur Tumblr avec publication automatique sur Twitter) des :
– vidéos diffusées sur scène
– albums photos de spectacles*
– photo des artistes*
– visuels des spectacles*
– transcriptions écrites des extraits joués sur scène
– articles et podcasts de notre revue en ligne en rapport avec la thématique de certains spectacles ou avec les artistes et intervenants
– contenus extérieurs (une vidéo de l’INA, une vidéo de la fanfare, lien explicatifs…)
– etc.

Il est également intéressant de préparer un document texte, pour n’avoir plus qu’à copier-coller, contenant :
– les liens vers les spectacles sur votre site (idéalement en versions raccourcies, type bit.ly)
– les @mentions aux artistes, partenaires ou intervenants s’ils ont un compte Twitter
– crédits et interprètes des musiques
– etc.

*Pour nous, sur Tumblr, il ne s’agissait pas de dupliquer le contenu du site institutionnel mis en ligne ce soir-là mais bien d’en proposer un nouveau, en rapport avec la temporalité du live. La publication de photo ou dessin des spectacles était donc assortie d’un renvoi vers le site pour consulter l’album complet.

A vous d’imaginer le contenu numérique que vous pouvez proposer en complément de votre événement…

4 – Ne pas créer de doublons dans vos publications automatiques

Avec Instagram, GifBoom ou Tumblr, vous pouvez programmer vos publications pour qu’elles soient automatiquement diffusées sur Twitter ou Facebook. Prenez soin de vérifier que vous ne publier pas plusieurs fois la même chose par une redondance de vos applications.

D’autre part, gardez en mémoire que publier automatiquement votre contenu sur Twitter c’est bien (si vous soignez le contenu des tweets eux-même). Sur Facebook ça l’est moins. D’abord car l’usage de Facebook est de publier 4 à grand meximum 8 contenus par jour, au risque de noyer vos lecteurs. D’autre part car il vaut mieux publier directement via votre page Facebook pour, dans la mesure du possible, taguer les artistes, compagnies, partenaires… dans vos commentaires.

Nous avons pour notre part :
– configuré Instagram et GifBoom pour que les contenus soient automatiquement publiés sur Tumblr
– configuré Tumblr pour que les contenus soient automatiquement publié sur Twitter

Et, cela va sans dire (mais mieux en le disant), vérifiez bien que toutes vos publications Twitter contiennent le hastag de l’événement.

5 – Ne pas (re)tweeter excessivement (et être particulièrement vigilant si on est plusieurs à tweeter sur le même compte)

Pas de doublons et pas de retweet systématique. Pourquoi ? Parce que si vous avez bien préparé votre live, vous produirez déjà beaucoup de tweet via votre contenu et les réponses aux participants.

Or, nous l’avons découvert en direct… un quota existe pour limiter l’utilisation abusive de Twitter. Vous ne pouvez pas envoyer plus de 1000 tweets par jour sinon Twitter bloque vos envois temporairement (en vous avertissant aimablement).

1000 tweets pour 36 spectacles en une soirée ?
Ils ont un peu abusé au Rond-Point. Et pourtant non…

En réalité, ce quota est évalué toutes les demi-heures par Twitter, qui anticipe un dépassement en vous bloquant quelques minutes ou quelques heures si vos envois sont trop denses.

Nous avons donc été bloqué, heureusement vers la fin de l’événement, pendant 20 minutes environ.

La densité de publication s’explique par la multitude de sources utilisées sur une période courte, par deux utilisatrices :
– publications de Tumblr
– live tweet sur le compte @RondPointParis
– retweet des contributions sur le hashtag
– réponses aux participants

6 – Vérifier que votre hashtag n’est pas déjà utilisé

Nous l’avions vérifié en amont.
Il avait déjà été utilisé à l’étranger plusieurs mois auparavant. Cela ne gênait donc pas l’opération.

Cela n’a pas empêché des twittos de l’utiliser pendant le direct, se demandant certainement pourquoi il était si utilisé ce soir là…

D’autres twittos l’ont utilisé pour demander à quoi il renvoyait (ce à quoi nous avons pu répondre en direct).

Enfin, nous avons constaté qu’il a été utilisé à deux reprises pour taguer les tristes événements parisiens survenus ce soir là (désordres sur la voies publiques).

Cela témoigne en tout cas de sa large diffusion sur cette période.

7 – Utiliser au moins une lettre dans votre hashtag

Nous n’avions pas eu l’occasion de créer un hashtag ne comportant que des chiffres. Mercredi 15 mai 2013 nous avons su que nous ne le ferions jamais. Nous avons prévenu nos amis de l’Athénée qui ont pu rectifier le tir au début de leur présentation.

Bref, sachez le, un hashtag ne fonctionne (n’est cliquable) que s’il comporte au moins une lettre.

Et testez systématiquement votre hashtag en amont !
Pour vérifier qu’il fonctionne.
Pour vérifier, une fois encore, qu’il n’est pas déjà utilisé.

8 – Mettre le hashtag dans toutes vos réponses

Si un twittos pose une question au cours du live tweet, il est possible que la réponse intéresse d’autres participants. Donc ajoutez bien le hashtag à celle-ci, pour la partager au mieux.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à laisser vos questions en commentaire ou à me contacter directement pour échanger sur ces intéressantes questions.

Les images sont extraites du Storify de l’événement #TRPlive du lundi 13 mai 2013 eu Rond-Point, sauf la dernière qui est une copie d’écran datant du 16 mai 2013.

http://www.tmnlab.com/wp-content/uploads/2014/02/tumblr_inline_mmwsx4SctN1qz4rgp.jpghttp://www.tmnlab.com/wp-content/uploads/2014/02/tumblr_inline_mmwsx4SctN1qz4rgp-300x300.jpgAnne Le GallPublicationsCM et Réseaux sociaux,Relations avec les publicsEn mai 2013, alors responsable de la communication du Théâtre du Rond-Point, j'ai organisé un live de la présentation de saison. Fruit de mon expérience de participante à des live-tweet (ou LT) mais aussi de coordinatrice (celui-ci était le troisième), j'ai conçu un événement en ligne qui dépassait le...le laboratoire Théâtres & Médiations Numériques